Impulsivité, TDAH et Haut Potentiel

Impulsivité, TDAH et Haut Potentiel

L’impulsivité est un motif de consultation fréquent en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent. L’origine est d’abord sociologique. Résister à la tentation devient un véritable challenge pour une génération confrontée à de multiples sollicitations (jeux vidéo, réseaux sociaux, sexualité, prises de toxiques…).

L’impulsivité peut également être le révélateur d’un fonctionnement cognitif particulier, tel que le Haut potentiel Intellectuel (HPI) ou le Trouble Déficit d’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH).

Relier l’impulsivité à l’un de ces deux profils n’est pas un exercice facile. HPI et TDAH présentent  des ressemblances séméiologiques responsables de confusions et d’errance médicale. L’enjeu  est d’importance, car la réponse éducative et pédagogique va différer selon les cas de figure. La démarche est encore plus complexe lorsque TDAH et HPI coexistent. L’enfant est doublement pénalisé, et son impulsivité peut rester longtemps mal comprise par l’entourage. En se masquant mutuellement, l’avance intellectuelle et le trouble attentionnel brouillent leur image, ce qui retarde leur diagnostic et leur prise en charge.

Nous verrons comment la mise en perspective rigoureuse de l’anamnèse, de l’entretien clinique et des évaluations psychométriques permet de lever la plupart des doutes diagnostiques. Des stratégies d’accompagnement efficaces et adaptées peuvent alors être envisagées, sans se précipiter…

Donnée par :
Olivier Revol (BIO)